Voilà, dans quelques heures (à partir de 8h demain) je serai hors la loi si par hasard - vu que j'ai arrêté d'y aller à moto tous les jours - je devais me rendre au travail à moto. Et que je devais rouler dans Paris (genre porte Dauphine pour aller à Neuily ou porte de St Cloud pour aller chez TF1, juste le temps de faire le tour de la place et de rejoindre Neuilly ou Boulogne...) pour y aller...

Enfin entre 8h et 20h...

Parce que la maire de Paris et son équipe ont inventé un truc débile, si, si, comme moyen de lutter contre la pollution en ville. Retirer les véhicules les plus polluants des rue...

Dit comme cela, c'est une bonne idée et j'applaudis des deux mains...

Sauf que dans l'intelligence du politicien ou du technocrate, un véhicule polluant, c'est un véhicule qui ne respecte pas les normes Euro 1 ou 2 (pour l'instant, les autres, votre tour viendra, vite...), donc les plus anciens... Sauf avec une carte grise collection, mais c'est une niche...

Donc une voiture d'avant 1997 ou une moto d'avant... 2000 (!) est, par définition (!!!), plus polluante qu'un véhicule de l'année. Quelques soient les quantités réelles produites. Parce qu'un petit125 trail des années 80 qui tourne à moins de 4 litres de SP au cent en ville c'est vachement plus pollueur qu'un gros diesel récent qui va engloutir 12 litres en ville, en produisant en plus des particules fines (cherchez pas, le gros diesel c'est ma voiture, autorisée, mais il y a encore pire sur le marché !

Et je ne parle même pas de la différence de temps de fonctionnement de la moto qui se faufile et se gare facilement face à la voiture, il n'y a qu'en France, pays hautement motophobe comme nos gouvernants divers le sont depuis au moins que je fais de la moto, que la moto est proscrite, elle est même annoncée comme solution aux encombrements des villes.

Mais il est si important de communiquer qu'on prend le problème à bout de bras...

Et tant pis si les banlieusards (surtout) et les parisiens qui travaillent avec leur véhicule, et qui n'ont pas les moyens de faire autrement (horaires décalés, absence de tec ou saturation/problèmes structurels - mon bureau actuel est sur le RER C et la ligne 13 du métro, pas la peine d'en dire plus, hein ?) et surtout pas les moyens d'acheter un véhicule récent (coût d'achat, coût d'entretien, coût d'assurance) vont être les vrais victimes sans bien d'avantages pour la collectivité...

Mais bon, le soir, les fêtards vont pouvoir venir avec leurs véhicules trafiqués (et anciens), il ne faut pas se fâcher avec la clientèle que la mairie veut voir dans sa ville (la rendre festive comme Barcelone, c'est beau comme projet pour Paris), les Bobos vont pouvoir s'enorgueillir d'être dans une ville "moderne" et les politiciens vont dire qu'ils ont fait leur boulot...

Donc leur boulot, c'est de la comm et de l'enfumage - pas sûr que ce soit une bonne idée contre les particules fines...

Et c'est une preuve de plus que la mairie ne veut plus des travailleurs dans "sa" ville, comme elle ne veut plus des anciens près du carreau du temple (voir les soucis dans ce quartier, la nuit...)

Du coup, je suis vachement content de ne plus aller à moto au boulot, pour ma santé, pour l'état des motos, et parce que je n'ai pas envie de payer tous les jours une amende pour aller bosser, en plus de ce que coûte déjà 150 km/j, j'ai passé l'âge de ces conneries... Maintenant la moto c'est tout du plaisir...

Courage à ceux qui n'auront pas le choix