Ce ne sont que ceux nécessaires pour faire l'aller-retour à la station d'essence la plus proche donc autant dire qu'ils n'ont été ** que ** utilitaires.

En plus, la moto n'arrêtait pas de caler en statique, le temps de la remettre en état de rouler, normal, il fallait que je siphonne le 600 pour qu'elle ait de quoi tenir un peu plus longtemps à chaque fois mais au bout d'un moment, le chewing gum goût SP95, ça lasse... Donc décision prise d'aller faire le plein... En plus, la batterie n'étant pas au mieux de sa forme - je ne peux pas ** en même temps** recharger une batterie neuve pour le 600 et celle du 1000 avec un seul chargeur, faut pas se faire d'illusion - à chaque fois (ou presque, c'est pas drôle sinon, que je la redémarrais, il fallait ressortir la batterie de secours - de voiture, ben quoi, y a plusieurs motos a démarrer 2 Temps en temps (c Pascal) l'hiver - et les câbles... Enfin ressortir, non, ils étaient toujours sortis...

Donc les niveaux ça va (huile, eau, air, chaîne graissée, tout ça sauf batterie et réservoir, hein, vous suivez ?) le temps, fait beau, ben allons à la station...

Au début, j'avais prévu de prendre la sacoche avec la batterie et les câbles dedans mais ma femme a trouvé plus raisonnable de me suivre en voiture...

Pas bête, deux fois qu'il a fallu démarrer "aux câbles" devant la porte du garage, dont une fois alors que je passais la première pour démarrer ! GRRRRrrrrr...

Et puis comme ça on a pris un bidon pour remettre dans le 600 ce qu'on avait avalé, le 1000 et moi...

Aller roule petit bolide... Naturellement à la station une fois fait les pleins, elle n'a pas redémarré sans les câbles...

Mais au moins en la rangeant dans la garage, j'avais une satisfaction comme disent les Stones, j'avais fait le double de kilomètres que lors de sa dernière sortie en mai (!) et... Je n'étais pas rentré en remorque !

Du coup j'ai rechargé toutes les batteries pour dimanche prochain, qu'on fasse une sortie plus longue que la dernière que l'on a fait à quatre, même si la grande croit dans son infinie naïveté que j'aurais remis en état une autre moto que la 1000 sur laquelle "elle glisse"...