Jamais cela ne m'était encore arrivé mais je dois bien me rendre à l'évidence, le truc qui me titille quand je croise un type à moto, du genre je lui casse la tête et je me casse avec sa pétoire a une cause encrée au plus profond de mi : cela fait exactement une année (qui plus est bissextile !) que je n'ai pas pu conduire...

Jamais ma santé ne m'avait jouer un aussi mauvais tour. Ni mes opérations à l'oreille, qui m'enpêchaient de porter le casque, de peu d'y laisser l'e pavillon dedans (!) ni même les suites directes de mon accident ne m'avaient laissées si longtemps sur le bord de la route...

Faut que je remonte le RX, faut que je remonte le DTLC et faut que j'adapte le VFR à mon "soucis"...


Putain, un an !